Nos millésimes

Millésime 2020 : Diabolique

2020 est un millésime qui fut doublement diabolique : il fallait éviter les gelées de printemps, résister au mildiou en juin et à la sécheresse de l’été, être épargné par les épisodes de grêle en mai, juin et août... Mais il fallait aussi s’adapter aux conditions sanitaires imposées par la pandémie mondiale du Coronavirus. Nous nous devons donc de souligner tout particulièrement cette année face aux défis multiples, le dévouement, la vigilance et la réactivité des équipes dans l'organisation du travail de la vigne qui ont été un facteur clé de la réussite de ce millésime.

Nos vins

2020 est un millésime précoce, une année de contrastes marquée par des précipitations historiques au printemps suivies d’un été plus chaud que la normale et exceptionnellement sec.

Assemblage

CHÂTEAU HAUT-BAILLY

HAUT-BAILLY II

Conditions climatiques

  Hiver : Doux

  Printemps : Frais

  Eté : Chaud

  Automne : Bon

L’hiver a été marqué par un cumul de pluies important de novembre 2019 à mars 2020, bien que janvier et février aient été assez doux et secs, ce qui a facilité l’avancement des travaux de taille et de sécaillage. Les précipitations de mars à juin ont battu des records. Le débourrement a été particulièrement précoce. Alors lorsque la France rentre en confinement le 17 mars, nous ne perdons pas une minute, de peur de nous laisser dépasser par la végétation rapide et proliférante.

Un premier épisode de gel a frappé quelques parcelles dans les nuits des 25 et 26 mars et a causé des dégâts localisés détruisant les bourgeons les plus avancés. Des bottes de paille ont été allumées à plusieurs reprises pour lutter contre cette menace, devenue fréquente dans les derniers millésimes. Le réchauffement des températures fin avril (25-26°C) a stimulé la croissance des vignes nécessitant des saisonniers supplémentaires à partir du 20 avril. L’équipe renforcée du vignoble a pu travailler dans des conditions sûres en respectant les directives sanitaires.

Les pluies intenses du 1er au 11 mai ont été équivalentes à deux mois de précipitations. Les sols étaient saturés et difficiles à travailler. C’est là qu’un premier miracle apparait : des conditions chaudes et sèches permettent une floraison précoce (deux semaines d’avance) pour les Merlots entre le 10 et le 25 mai, et pour les autres cépages de manière plus homogène et groupée, du 18 au 22 mai. La première quinzaine de juin est maussade et propice au mildiou. La fermeture des grappes s’achève vers le 15 juin, avec près de trois semaines d’avance.

L’été arrive enfin à partir du 20 juin, date à laquelle le temps change radicalement (2ème miracle) : chaud et historiquement sec en juillet, et jusqu’au 11 août avec seulement 5 mm de pluie pendant plus de 50 jours, accompagné de pics de chaleur (> 40°C) le 30 juillet, et entre le 7 et le 12 août. Cette sécheresse de courte durée, n’a pas affecté nos parcelles dont le système racinaire a pu atteindre les réserves d’eau dans les couches profondes du sol formées au printemps. La véraison précoce – dès le 14 juillet – a été hétérogène.

Du 11 au 13 août, quelques orages ont finalement apporté un temps plus frais et un peu de pluie (40 mm), permettant de terminer la véraison et de soulager le stress hydrique des jeunes vignes.

Vendanges

Les vendanges précoces ont été menées sous une météo exceptionnelle. La vigne était magnifique. Nos vendangeurs ont été remarquables d’efficacité, d’entraide et de solidarité. Le bonheur de ramasser un millésime prometteur était palpable.

Les raisins étaient mûrs, fruités, gorgés de sucre et très concentrés. Les rendements sont équivalents à ceux de 2010.

Dates des vendanges : 9 – 25 septembre

Dégustation en Primeurs

Château Haut-Bailly

Mars 2021


Les premières dégustations laissent apparaitre une belle homogénéité, beaucoup de couleur et de densité. De la fraîcheur mais aussi de la complexité, de la profondeur, de la texture et toujours l’élégance des tannins qui caractérise Haut-Bailly. Des vins puissants et doux sont à attendre pour un millésime solaire.

Haut-Bailly II

Mars 2021


Haut-Bailly•II 2020 est un second vin intense qui présente une structure harmonieuse, colorée et dense, ainsi que des tanins à la fois puissants et onctueux.

PRESSE

99/100 Que d’intensité, de complexité et de subtilité dans ce bouquet. Il est marqué par d’élégantes notes fruitées telles que myrtilles, framboises ainsi que de rafraîchissantes nuances de menthe poivrée. En bouche le vin s’installe par palier ; l’attaque est fruitée alors que les tannins se révèlent petit à petit et gagnent en puissance le long du palais. Ils sont serrés, imposants mais également soyeux grâce à leur exceptionnelle finesse de grain. Que de précision dans ce vin avec une si belle notion de force tranquille. Un Haut-Bailly puissant, fin, élégant et persistant. Il figure parmi les plus grandes réussites de Pessac-Léognan en 2020. Yves Beck
98/100 S’il a le charme du millésime précédent, sa complexité est étonnante au moment de la dégustation. Il s’affiche plus dense, plus concentré, plus puissant. Un côté sanguin, une cerise rouge croquante, et surtout une texture à grain fin soutenue par une fine acidité. L’énergie et la classe. Terre de Vins
2023 2022 2021 2020 2019 2018

CONTACT

À votre écoute

L’équipe du Château Haut-Bailly se réjouit de vous accueillir et se tient à votre disposition pour vous faire vivre une expérience inoubliable.